Blog

<< Retour QI

Le cannabis : mauvais pour le QI

Les effets du cannabis sur la santé sont connus ; une étude vient de montrer un des autres effet néfaste : fumer du cannabis aurait un impact sur le QI des fumeurs, et pas en bien ! Selon une étude néo-zélandaise sortie à la rentrée, le cannabis diminue le QI de ceux qui ont commencé à fumer avant 18 ans.

Une étude sur 40 ans

1037 enfants nés entre 1972 et 1973 (ils ont aujourd’hui 39 et 40 ans) en Nouvelle-Zélande ont été suivis depuis leur naissance ; ils ont passés régulièrement des tests psychologiques et cognitifs afin de déterminer leurs capacités de mémoire, de raisonnement et du traitement de l’information.

8 points de moins de QI

L’étude a montré que les fumeurs de cannabis ont de moins bons résultats aux tests cognitifs que les non fumeurs ; pire, ceux qui ont consommé du cannabis avant 18 ans ont 8 points de moins de QI que les autres. Le QI moyen étant situé entre 95 et 105 ; une perte de 8 points n’est donc pas négligeable. Les 1037 personnes sont suivies depuis leur naissance et ont subi des tests régulièrement. Les chercheurs ont ainsi pu mettre en avant les effets dévastateurs de l’herbe sur le cerveau. De plus, cette diminution des performances est irréversible. D’autres études l’ont déjà montré, l’adolescence est une période cruciale sur le plan de la maturation neurologique. Le cerveau des adolescents est vulnérable et il est impossible de revenir en arrière lorsque que tels dommages ont eu lieu. Les drogues et l’alcool ont des effets néfastes sur le cerveau et provoquent des dommages irréversibles sur ses consommateurs.

i